Créer à l’Unisson

L’homme est un « singe nu », car contrairement à ses congénères, il s’est dépouillé de tous les caractères pour ne conserver que le strict nécessaire. Adapté à rien, il peut tout faire. Doté de facultés d’abstraction extraordinaires, il s’émancipe du milieu et des contraintes de la matière, comme aucune autre espèce sur terre. Il porte en lui tout le fil de la vie et peut puiser à loisir dans ses stratégies. Mais son obstination à fonctionner en système isolé nourrit sa fragilité. La conscience réflexive avait à peine émergé qu’il voulait déjà rompre avec ses aînés, alors que rien n’était encore joué. Animal dominé, émotions refoulées, il agit depuis sans réceptionner ; les conditions de la prédation sont placées. Tous les dysfonctionnements finissent par céder dès qu’on commence à s’harmoniser. La science récente converge dans cette direction et offre des appuis pour renverser notre vision. Changer radicalement de position, créer « l’espace » pour la réflexion, cultiver l’attention et la concentration, et cueillir les fruits de l’évolution.

 

Taozen, dynamique évolutive :
                          éducation et stratégie d’évolution                 ‘               apprentissage et autonomisation
                              interdépendance et cocréation                ‘                intégration et individualisation               

 

Capture d’écran 2015-06-24 à 01.43.14